Il existe à Madagascar plusieurs façons de récolter, sécher et trier les baies roses selon si on parle de plantation ou de collecte sauvage…ce qui a bien entendu un impact directe sur la qualité du produit.

Celles que nous proposons issues de notre plantation de la région de Fort Dauphin (Sud-Est de Madagascar), sont de qualités supérieures (dite Qualité Plume). Pour obtenir des baies roses de cette qualité, nous devons apporter une attention accrue à tous les stades de la production :

  • Entre septembre et décembre, nous étêtons les arbres pour en favoriser la productivité et faciliter les récoltes futures.

  • Lors de la récolte entre Juin et Juillet les cueilleurs prennent le soin de passer plusieurs fois dans les plantations afin de sélectionner les grappes arrivées au stade de maturité requis. Cela permet ainsi aux baies les moins mures de continuer leur maturation jusqu’au prochain passage des cueilleurs. Cependant, cette année, notre plantation a été balayée par de nombreuses pluies au mois de juin, ce qui a ralentit la récolte et diminué la qualité des baies roses – qui ont noirci sur les grappes.

  • Le séchage est également une étape délicate (car les baies peuvent perdre de leur éclat, ou devenir noires) ; mais cette année encore, cette opération est rendue très difficile suite aux pluies.

  • Le triage est bien sur l’étape la plus importante et la plus délicate : Pas moins de 200 personnes sont nécessaires pour trier les baies roses…or cette année nous ne pouvons compter que sur 75 personnes pour effectuer ce travail qui demande une qualification et une expérience importante pour obtenir la qualité exceptionnelle de baies roses que nous proposons. En effet la main d’œuvre qualifiée dans la région de Fort Dauphin a été attirée par le travail proposé suite à l’ouverture de la plus grande mine d’ilménite au monde sur le port d’Ehoala par l’un des géants minier anglo-australien

QMM : http://www.letelegramme.com/ig/generales/monde/madagascar-le-paradis-perdu-de-fort-dauphin-20081002-3907376_1481416.php

La quantité de baies roses attendue, pour la campagne 2012, est donc en baisse de moins 30 % par rapport à une campagne standard car nous avons décidé de maintenir une haute qualité de produit fini même si cela signifie une baisse drastique des quantités commercialisables.